Skip links

Tassone – Posidonie

Retour plan du sentier

Station U tassone- la Posidonie

Posidonia ocenica

 

Description et effets :

La Posidonie est une plante à fleurs (phanérogame) sous-marine constituée de 3 parties :

  • racines

  • tiges ou rhizomes (tiges rampantes)

  • longues feuilles regroupées en faisceaux (4 à 8 feuilles)

La posidonie se fixe sur le sable contrairement aux algues qui n’ont pas de racines, de tiges ni de feuilles et qui s’accrochent aux rochers grâce à des crampons.

Pour la reproduction : Les posidonies fleurissent au début de l’automne. De couleur verte très claire, les fleurs sans pétales se confondent avec les feuilles et sont difficiles à voir.

Les fleurs possèdent à la fois des organes mâles (étamines) et des organes femelles (pistil). On dit qu’elles sont hermaphrodites.

A l’automne, la posidonie perd ses feuilles qui vont avec le courant se déposer sur les plages et former ainsi des banquettes.

Celles-ci empêchent que le sable des plages soit emporté lors des tempêtes et amortissent la force des vagues.

Ses rôles

Elle oxygène l’eau : Les posidonies sont le poumon de la Méditerranée.

Sous l’effet de la lumière et grâce à leur chlorophylle, les posidonies fabriquent leur propre matière vivante. Elles utilisent pour cela l’eau, les sels minéraux et le gaz carbonique dissous dans l’eau. L’oxygène n’étant pas utilisé est rejeté comme un déchet : c’est la photosynthèse.

Elle nourrit et protège de nombreuses espèces : Les posidonies assurent un rôle d’abri : 25% de la faune et la flore méditerranéenne se cache dans et sur les feuilles.

C’est un lieu de reproduction pour un grand nombre d’espèces : les œufs et les jeunes y sont protégés.

Les feuilles vivantes sont broutées sur place par des poissons, des oursins, des gastéropodes, des holothuries.

Une partie des feuilles mortes, entraînées par les courants, sont la principale nourriture de certaines espèces animales vivants dans les grands fonds marins.

Elle construit les fonds sous-marins : Lorsqu’un herbier est dense, une compétition s’engagent entre les rhizomes : ils recherchent la lumière et poussent alors verticalement. Des sédiments (sables et débris organiques) sont piégés par les rhizomes et leurs racines. Cet ensemble forme la matte.

La présence d’herbiers stabilise les fonds marins. En leur absence, d’énormes masses de sédiments se déplacent à chaque tempête, comme dans le désert le vent déplace les dunes.

Cette matte sert également à atténuer la puissance des vagues et des courants.

Return to top of page
error: Content is protected !!